QUAND LES UNIVERS DE L’ART ET DE L’IMMOBILIER SE CONJUGUENT

L’ESTHÉTISME EST UNE VALEUR QUE SE PARTAGENT LES UNIVERS DE L’ART ET DE L’IMMOBILIER. IL EXISTE D’AILLEURS UN LIEN ENTRE LES BELLES DEMEURES ET LES ŒUVRES : LES BATIMENTS D’EXCEPTION DONNANT UN CONTEXTE AUX TABLEAUX OU AUX SCULPTURES ; ET LES ŒUVRES HABILLANT EN RETOUR LES ESPACES DE CES BATIMENTS D’EXCEPTION.

 

Du côté des artistes c’est une véritable chance que de se voir exposer au sein des bureaux des acteurs de l’immobilier, c’est un moyen idéal d’augmenter leur visibilité à destination de collaborateurs des entreprises d’immobilier, les partenaires (banquiers, brokers, architectes…).

 

Sans aller jusqu’à devenir un musée de l’art contemporain comme l’est la Fondation Louis Vuitton, les bureaux des entreprises d’immobilier gardent une logique similaire. La volonté est de devenir vitrine, une galerie d’art afin de rendre ses espaces plus agréables tout en favorisant la créativité des équipes.

 

L’artiste, c’est l’empêcheur de tourner en rond par excellence. La disruption perpétuelle. Depuis longtemps maintenant, l’art est utilisé comme thérapie avec succès. Il agit ainsi de manière bénéfique sur le cerveau, le rendant plus créatif, plus critique, plus innovant. En laissant entrer l’art dans son entreprise, on pousse les collaborateurs à penser en dehors des cadres traditionnels tout en se positionnant comme un défenseur de la qualité de vie au travail.

 

En 2015, le ministère de la Culture lance son programme « 1 immeuble, 1 œuvre » qui vise à promouvoir l’art dans le monde de l’immobilier.

 

Le Groupe Terrot, passionné par toutes les réalisations artistiques contemporaines est d’ailleurs signataire de ce programme et s’est engagé à intégrer une œuvre d’art dans chacun de ses opérations.

 

La plasticienne française Prune Nourry (dont l’œuvre Cracked Head de 2016, illustre l’article), figure parmi les artistes dont le Groupe Terrot promotionne le travail. Novatrice et radicalement esthétique, Prune est une artiste à 360° s’intéressant à la sculpture, à la vidéo, à la photographie comme aux performance artistiques, sur des sujets aussi actuels que la bioéthique par exemple. L’art devient un moyen d’expression, un vecteur de partage intégré dans les espaces de nos immeubles.

 

Ainsi, le beau est une charte d’engagement pour le Groupe Terrot, aussi bien pour le bâtiment que l’on trouve à l’intérieur.